Le chant des cigales m'a profondément touchée, alors que je me promenais dans le campus. Comment vous expliquer l'émotion que ces murmures familiers ont provoquée au fond de mon âme ?  Mon âme en a été touchée. Les souvenirs de mon enfance qui se passaient dans la campagne m’ont submergés aussi fort  que le déluge produit à la suite de la rupture des digues durant l’inondation. Mes parents, mes grands-parents, mon frère, ils me manquent tous. comme je souhaiterais pouvoir m’envoler vers ma maison et épancher mon cœur dans les bras de ma mère !

Mais, il me faut rester dans le campus pendant ces vacances d’été, pour bien préparer les évaluations  qui détermineront peut-être de mon avenir. Donc, pas de chance en ce moment, pour rentrer chez moi . La seule façon d’atténuer ma nostalgie est de m'appeler.

 Je pense encore énormément à mes parents, surtout en entendant ces chants de cigale qui ont marqué une partie inoubliable de mes jours d'enfance. Ces jours où je voyais souvent mes parents travailler dans les champs, où je pouvais leur faire des caprices, alors que le ciel était aussi bleu qu’aujourd’hui. Ces détails réunis sont la raison de ma mélancolie.

Lorsque le petit prince a passé quelques jours sur la Terre, il pensait profondément à la rose qu’il avait lassée chez lui.  C’est la même déprime que j'éprouve maintenant...peut-être ?

La nuit tombe, c’est le temps de dormir. Alors, je vais essayer de remonter mon moral après un bon sommeil. Je vous souhaite aussi d'avoir une bonne nuit et de faire de jolis rêves !